Les enjeux et l’ambition du SMELS

2022

Le SMELS à un tournant de son histoire

Les élus ont décidé de faire évoluer la gestion du service à compter du 1er janvier 2022, en choisissant la régie pour assurer les missions relatives à la production (prélèvement, traitement et stockage) et à la facturation de l’eau des abonnés. L’équipe du syndicat s’est donc étoffée avec désormais 15 agents répartis au niveau de 2 sites : l’antenne de Baraqueville (siège et services supports, photo 1) et l’antenne de Trémouilles à Galat (usine de production, photo 2). Un contrat de prestations de service a été signé en parallèle, avec l’Aveyronnaise des Eaux pour la période 2022-2027 pour la relève des compteurs et l’exploitation des 3 000 km de réseaux de distribution.

Implanté à Baraqueville depuis toujours, le SMELS a démarré en 2022 les travaux de construction de son siège administratif dans la zone d’activité du Puech. Cette implantation inscrit donc le syndicat au cœur du territoire à la croisée du Lévézou et du Ségala les 2 régions naturelles historiques.

En optant pour la solution « régie », les élus ont fait le choix de s’approprier le service public de l’eau à travers la possibilité d’une plus grande proximité et réactivité du service, du contrôle et de l’optimisation des coûts. Enfin, les élus ont les cartes en main pour définir les priorités et adopter une vision à long terme pour une gestion durable de la ressource en eau dans un contexte de réchauffement climatique.

Siège du SMELS (Commune de Baraqueville)

Usine de production du Moulin de Galat (Commune de Trémouilles)

Les ressources en eaux du Syndicat

Située au niveau du complexe hydroélectrique du Lévézou avec 2 prélèvements : l’un en aval du barrage de Pareloup sur le Vioulou et un autre au niveau du lac de Bage. Les collectivités et les abonnés alimentés par le site du Moulin de Galat disposent donc d’une ressource totalement sécurisée en quantité et en qualité. Ces prélèvements sont aujourd’hui régularisés d’un point de vue règlementaire et permettent aux élus du syndicat de se projeter dans l’avenir grâce à cette ressource résiliente vis-à-vis du changement climatique (réservoir de Pareloup de 170 Mm3).

En cas d’indisponibilité d’un des deux prélèvements, le Syndicat peut, en accord avec le concessionnaire, basculer sur l’autre ressource et garantir en tout temps la continuité du service.

Ces ressources permettent aussi de répondre à d’autres enjeux tels que l’hydroélectricité, le soutien d’étiage et le tourisme et la conciliation de ces usages dans le contexte du changement climatique constitue un enjeu plus global et déterminant auquel le SMELS est étroitement associé.

en savoir plus

Enjeux d'avenir

Les élus souhaitent mettre en avant la notion de service public de l’eau potable au bénéfice du territoire et de ses abonnés. C’est une intercommunalité de service qui repose sur le principe de solidarité et de mutualisation des moyens en milieu rural. Ce type de structure est une illustration des différentes lois relatives à l’évolution des collectivités territoriales et au transfert des compétences grâce à une taille critique permettant la péréquation urbain/rural avec la garantie d’un niveau de service élevé tout en maîtrisant le coût du service pour l’abonné.

La nouvelle directive européenne relative à l’eau potable, le changement climatique, les évolutions en matière d’aménagement du territoire, les futurs classements en tant qu’opérateurs de service essentiel constituent les défis de demain et le syndicat se met en ordre de marche pour être prêt et essayer de les anticiper.

Dans un contexte de dérèglement climatique, l’accès durable et pour tous à une eau de bonne qualité et en quantité suffisante est un enjeu majeur pour le territoire.

 

INTERRUPTION DE LA DISTRIBUTION D'EAU POTABLE POUR TRAVAUX

Sur la commune de SANVENSA : secteurs Cantagrel, Le Carral, Vialelles et Maison Neuve le mercredi 28 février 2024 à partir de 8h pour une durée prévisible de 4 heures.

Pour toute information : AVEYRONNAISE DES EAUX 05.65.47.97.30