L’usine de production

L’usine de production d’eau potable du Moulin de Galat produit annuellement entre 6 et 7 millions de m³ d’eau potable à partir des lacs du Lévézou pour alimenter 82 Communes Aveyronnaises, Tarnaises et Tarn et Garonnaises.

Un emplacement stratégique

L’usine de production d’eau potable du Moulin de Galat a été implantée dans les années 60 au cœur des Monts du Lévézou en aval du barrage de Pareloup. Cette position surprenante et contestée à l’époque est devenue une carte maîtresse de nos jours. En effet, pendant la période de reconstruction de la France et du développement rural, l’idée de prélever de l’eau brute dans les lacs et de la traiter pour devenir de l’eau potable était une idée osée et visionnaire. Les techniques de traitement étaient en cours de développement et les caractéristiques chimiques de cette eau de surface semblaient complexes à traiter. Cependant la quantité d’eau brute disponible grâce au complexe hydroélectrique était un atout majeur et devenu indispensable aujourd’hui pour répondre aux besoins des abonnés du Syndicat et de ses collectivités partenaires. Moins de 4% des 200 Mm³ d’eau stockée est utilisé pour produire de l’eau potable.

Initialement, l’eau était prélevée dans le ruisseau du Vioulou, alimenté par le barrage de Pareloup. En 1993, lors de la vidange de celui-ci, une conduite reliant le lac de Bage à l’usine a été mise en place. Le prélèvement est réalisé aujourd’hui à partir de ces deux ressources.

Usine de production d'eau potable du Moulin de Galat (Trémouilles)

Une station en constante évolution

Lors de sa conception en 1967, l’usine du Moulin de Galat avait une capacité de traitement de 200 l/s. Suite à la sécheresse de 1976, une seconde tranche de travaux réalisée en 1982 porte la capacité de traitement à 400 l/s. Les besoins en eau augmentant et les ressources en eau brute diminuant sur le territoire aveyronnais ; les élus du Syndicat ont décidé de moderniser et d’augmenter la capacité de traitement à 600 l/s en 2022.

Travaux d'extension de l'usine (2022)

Un process de traitement optimisé

Le traitement de l’eau brute est de type classique avec les étapes suivantes :

Des mesures en continu sont effectuées à chaque étape de traitement afin de contrôler son efficacité. Ces données sont analysées par le personnel de l’usine et permettent d’ajuster les différents réglages.

Une surveillance permanente

L’usine du Moulin de Galat est exploitée en régie directe par trois agents du Syndicat qui assurent la maintenance, le suivi et le contrôle de la qualité de l’eau. L’ensemble des équipements présents sur l’usine est connecté à un ordinateur central, appelé supervision, qui enregistre les données et transmet une alarme à l’agent d’astreinte en cas d’avarie. Une présence 7j/7 est assurée par ces agents à tour de rôle.

Poste de supervision

Une qualité de l’eau assurée

Le Code de la Santé fixe de nombreux paramètres à surveiller et les seuils à respecter pour les eaux destinées à la consommation humaine. Différents niveaux de contrôle permettent de garantir une eau de très bonne qualité :

  • le contrôle sanitaire, confié à des laboratoires indépendants agrées par le Ministère de la Santé, porte sur l’eau brute, produite et distribuée
  • les analyses quotidiennes, réalisées au laboratoire de l’usine, valident l’efficacité du traitement

En savoir plus

réalisation d'un "Jar test"

INTERRUPTION DE LA DISTRIBUTION D'EAU POTABLE POUR TRAVAUX

Sur les communes de :

  • LA CAPELLE BLEYS
  • LESCURE JAOUL
  • LE BAS SEGALA : ST SALVADOU et VABRE TIZAC
  • LUNAC
  • BOR ET BAR

Le mercredi 12 juin 2024 à partir de 8H00 pour une durée prévisible de 4 heures.

Pour toute information : AVEYRONNAISE DES EAUX 05.65.47.97.30